Préserver, restaurer, utiliser l’attachement des proches.

Un autre point de vue sur la prise en charge de la familiopathie liée aux addictions.

Dans une famille aimante quand la maladie survient les liens se renforcent.

Supporter, soutenir, accompagner, aider, être présent, trouver les mots pour expliquer aux enfants.

Et dans ce cas précis savoir dire « nous continuons à t’aimer car ton comportement maladif ce n’est pas toi ».

Nous devons mettre tous ces atouts de notre côté pour prendre soins les uns des autres.

Ce nous utilisé à dessein n’est pas défini, il désigne une démarche collaborative entre tiers de confiance, une alliance pour prendre soins au mieux.

« Tiers de confiance » il y a dans cette expression un exercice d’image, pour nous les aidants au sens large, proches ou pairs, et pour vous les professionnels. Et cette image nous devons travailler à la restaurer, l’améliorer ensemble en urgence.

Notre parcours m’a ouvert les yeux. Vouloir dire notre vécu, ma souffrance, et confronter en toute transparence les conditions de notre parcours avec les possibles que vous savez définir m’apparait salutaire pour nous tous.

Un besoin de prendre la parole pour revendiquer ce statut d’aidant naturel, pour retrouver ma dignité de conjoint aimant qui a fait de son mieux et pour enfin me rendre utile.

Cette boule au ventre que j’ai toujours, impuissance, culpabilité, conscience des pertes de chances, il est si simple de vous la résumer :

Si j’avais su.

En espérant contribuer à vos travaux.

Posts Récents
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

©FH3G                     Wix.com

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now