Pertes de Chances (document de travail)

Le nombre de Pertes de chances.

Unité de mesure de l'écart entre les pratiques en usage et les pratiques idéales.

Recenser les possibles la mort dans l’âme.

Mettre au jour les écarts intolérables.

Les pistes de mon cheminement :

  • Les familles étaient souvent tenues à l’écart comme si leur présence risquait de . porter atteinte à l’asepsie du champ institutionnel. Parfois même on parlait de famille pathogène.(l’imparfait ?)

  • L’amélioration de l’observance en psychiatrie repose, non seulement sur la rationalisation de l’ordonnance, mais aussi sur la relation médecin-malade qui doit permettre l’alliance thérapeutique, et sur l’implication des proches du patient. (l’information, l'insécurité et la maîtrise des risques ?)

  • C’est souvent l’alliance thérapeutique avec la famille qui fait que le patient peut évoluer vers l’apaisement de sa souffrance mais aussi que la famille puisse éprouver moins de culpabilité.(versus le colloque singulier ?)

  • Un aidant se défini comme quelqu’un qui a un lien d’amour avec la personne.C’est ce lien émotionnel qui détermine le statut d’aidant.(complication embarrassante ?)

  • Le soutien, l’accompagnement... Ce sont avant tout des moyens de renforcer l’envie et les capacités des personnes à agir au mieux pour leur santé, à améliorer leur qualité de vie. (à prendre soin de leurs proches)

  • La personne qui a aidé (doit ?) a besoin d’être aidé après. (Dégât collatéral, hors responsabilité ?)

  • Les CDU ne m’ont toujours pas répondu (Silences complices ou coupables ?)

Et un grand merci à C. FAURE pour sa voix dans ma nuit.

Posts Récents
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

©FH3G                     Wix.com

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now