top of page

Vous devez l'hospitaliser

A l'heure où les programmes de psychoéducation à destination des usagers malades et des usagers membres de l'entourage se développent comme outils de l'alliance thérapeutique.

Pour étayer le partenariat entre l'entourage, la personne malade et les professionnels.

Pour ne plus mettre à mal la relation d'aide entre les partenaires du projet de vie.

Il est plus que temps de changer les termes qui présentent un proche seul à l'initiative de l'Hospitalisation sans Consentement : Remplacer "à la demande d'un tiers" par "avec le consentement éclairé du proche présent et sa signature pour accord suivant l'avis médical justifiant de la mesure ".

Mettre en œuvre les responsabilités au plus juste de l'humain et du prendre soin.

Quand cette seule justification : "Le plus simple pour les médecins, c'est d'obtenir la demande d'un proche" dit toute la maltraitance de l'entourage.

Quand ce constat fait consensus : " Ces hospitalisations restent traumatisantes".

Aidant de ma compagne malade, utilisé et qualifié sans autre accompagnement "tiers demandeur".

"Vous devez l'hospitaliser !"

Aujourd'hui pleinement conscient des conséquences, la violence de cette injonction me reste intolérable.

Je veux témoigner de notre détresse et des pertes de chances. 

"J'ai peur, aides moi", sa main cherchait la mienne, je ne pouvais être ailleurs.

Aidant Naturel, être accompagné pour "comprendre et savoir être là", un droit fondamental pour notre Santé Mentale.



Comments


Posts Récents
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page