top of page

Docteur il nous faudra votre Consentement.

Ensemble notre projet de vie, notre famille, nos trois garçons.

 Partenaires par choix et de fait aidants naturels l'un pour l'autre.

Si quand la maladie survient cela n'est pas une évidence, j'étais de mon mieux présent à ses côtés.

Je ne prétends pas avoir ni tout compris, ni tout bien fait, mais je sais une chose, en étant présent à ses côtés pour l'accompagner à la porte des soins, j'étais en droit d'attendre un autre message que : "vous n'y pouvez rien, protégez-vous, protégez vos enfants !"

Membre de l'entourage, reconnu au plus tôt des parcours usager de plein droit, être accueilli, orienté, pour être informé, formé, accompagné, soutenu, suivi, soigné, pour comprendre et être en mesure d'expliquer et de réellement contribuer à protéger nos enfants.

Dans le cauchemar de l'échec thérapeutique, dans l'insécurité totale et la détresse de ces parcours complexes, dans l'omniprésence des risques de pulsions suicidaires.

Quand, à mes demandes de rencontrer un médecin la seule réponse était : " Il nous faudra son consentement".

Dans ces circonstances-là, le secret médical dévoyé et utilisé comme un repoussoir inadmissible est une maltraitance systémique et protocolisée qui laisse les proches en détresse et en danger en toutes connaissances de causes.

Aujourd'hui Usager engagé je le fais savoir de mon mieux :

Nous, membres de l'entourage, dans l'épreuve de la maladie de notre proche, à la porte de la Psychiatrie plus que partout ailleurs notre Santé Mentale est un droit.



Comentarios


Posts Récents
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page