Un mois sans alcool, c'est important

January 22, 2020

Mon courrier publié dans Ouest France le 17/01/2020

En lisant à deux jours d’intervalle dans Ouest France ces articles, l’un sur l’initiative de janvier sans alcool et l’autre aujourd’hui sur les conseils aux malades abstinents pour qui le réveillon est un moment dangereux de tentations et de sollicitations à boire de l’alcool.

Si vous rajoutez à cela tous les messages de prévention contre l’alcool au volant en cette nuit de st Sylvestre. Ces messages qui nous appellent à ne pas laisser repartir des amis ayant « trop bu ». Ces initiatives de chauffeurs abstinents pour la sécurité des fêtards. Ces initiatives dont l’acronyme SAM est si éloquent : « Sans Accidents Mortels ».

Et demain la réalité crue du bilan sur nos routes où tant de gendarmes sont déployés pour tenter de sécuriser au mieux notre nuit de fête.

L’initiative d’un mois de réflexion pour chacun d’entre nous sur sa consommation d’alcool, un mois pour ne pas détourner le regard de ce problème de santé publique ancré au cœur de notre société. Un mois pour rappeler collectivement à nos dirigeants leurs responsabilités dans les missions de prévention, d’information, d’encadrement de la commercialisation d’alcool et d’organisation des parcours de soins.

Un mois pour contribuer à prévenir et soigner au grand jour cette maladie comme les autres.

Mon parcours rend évidentes les raisons de mon engagement dans l’initiative de ce mois sans alcool. Mon défi personnel en janvier est de le faire savoir au plus grand nombre autour de moi.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Je viens avec persévérance  vous interroger sur mon  statut et mon étiquette  pendant les 9 années de combat contre la maladie de la femme qui partage...

Pouvoir d’agir et rétablissement : (s’)impliquer et coopérer

February 17, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

October 30, 2019

September 20, 2019

Please reload

Archives