Psychiatrie l’inadmissible silence.

April 30, 2019

En regardant ce reportage sur le naufrage de la psychiatrie, je me rends compte combien il est vain et prétentieux de vouloir briser ce silence. Ces reportages en caméra cachée, ces refus de dialogue des responsabilités médicales et administratives de ces établissements, ces témoignages à visages floutés disent de manière évidente l’omerta du système.

 

Je me rends compte de ma naïveté moi qui croyant bien faire ai publié le lien de l’annuaire des CSAPA sur les forums pour l’entourage des personnes alcooliques. Je me sens si ridicule depuis que j’ai entendu les délais d’attente et le manque de moyens.

 

Et pourtant dans le même temps je trouve ce guide que l’ANPAA vient de publier :

 

Conduites addictives TRAVAILLER POUR ET AVEC LES PERSONNES DE L’ENTOURAGE.

 

Ce guide à l’usage des professionnels porte sur l’importance de l’entourage en prévention, accompagnement et soins. Il se conclut ainsi : l’implication de l’entourage auprès de la personne en difficulté avec ses conduites addictives est un facteur de réussite : des proches informés et sensibilisés peuvent soutenir l’usager dans sa démarche d’accompagnement.

 

 J’avoue ne pas tout comprendre ayant essayé je crois de dialoguer par tous les moyens avec les responsabilités médicales en charge du parcours de soins de ma femme pour dire ma volonté d’être aidant et l’insécurité de notre parcours de vie. Je ne peux que faire le constat du manque de volonté des professionnels pour répondre à ma demande.

 

L’écart entre ces pratiques préconisées par la profession et la réalité de notre parcours se mesure en pertes de chances et je peux vous en dire la souffrance.

 

Et le plus inadmissible c’est le silence des professionnels de santé en responsabilité qui se taisent et acceptent de faire travailler leurs équipes dans ces conditions cautionnant ainsi la maltraitance des patients, de l’entourage et des personnels soignants.

 

Face au silence des sachants il n’y a plus que l’énergie de lanceurs d’alertes pour dire la réalité du délabrement du système de santé mentale et l’urgence de ce grand changement de paradigme annoncé et rendu si peu crédible.Ce discours qui nous promet à tous les bons soins aux bons moments.

 

Plutôt que de presque pleurer sur les plateaux télé, il ne tient qu’à vous madame la ministre de regarder enfin cette réalité en face et de nous en obtenir les moyens au plus vite.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Un mois enfin pour dénoncer  le désengagement inadmissible des pouvoirs publics, de notre ministre de la santé et de notre président. Cette prise de p...

En Janvier : abstinents et fiers de l’être.

December 27, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

December 4, 2019

October 30, 2019

Please reload

Archives