ARRET MALADIE

November 3, 2018

 

Je souffre de ces mots (maux ?) là : co-dépendance  co-alcoolisme

 

Moi j’ai mis toutes mes forces à me tenir à ses côtés.

Dans les moments les plus intolérables de sa détresse je l’ai maintenue en vie.

Dès qu’elle allait mieux nous marchions cote à cote main dans la main.

Dans ce silence mortifère des voix s’élèvent pour dire que je n’y comprends rien

Quand faisant cela je l’encourageais à continuer de boire.

Ma certitude de notre attachement mutuel ne devrait pourtant pas laisser de place au doute :

J’étais son aidant naturel.

Ce doute insidieux   nourri mon traumatisme et aujourd’hui j’en suis malade.

 

Pour troubler le silence des sachants je ne peux que publier ces écrits ( cris) de souffrance

Combien de temps encore ?

 

Sur la version numérique les larmes ne laissent pas de traces

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Pas le moindre début d’orientation vers un parcours de soins et d’accompagnement. Aucune présentation d’une offre de soins pour l’entourage. La seule...

Les services à l’entourage

June 4, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

March 24, 2020

Please reload

Archives