Faire de l'information et de l'accompagnement de l'entourage une obligation !

September 20, 2018

Plus je cherche à comprendre et à me faire entendre et plus ce constat s’impose à moi.

Les partis en présence sont parfaitement au courant de la situation sous tous ses aspects :

  • Le vécu de l’entourage et la codépendance :

Un enfer. C’est le mot qui revient le plus souvent dans la bouche de ceux qui vivent avec un proche alcoolique. « L’alcoolopathie est, aussi, une “familiopathie”, explique Philippe Batel, psychiatre addictologue. Ses ravages sont physiques, mais aussi psychiques et relationnels. » Inéluctablement, l’alcool fait passer les collègues, les amis, mais surtout la famille, par un chemin de croix aux étapes bien connues.
Source (parmi tant d’autres) : http://www.psychologies.com/Bien-etre/Sante/Addictions/Articles-et-Dossiers/Alcool-une-famille-en-enfer

  • Les possibilités actuelles pour l‘entourage de s’impliquer :

Votre implication auprès de l’équipe soignante est souhaitable, mais il faut d’abord faire quelques constats :

les professionnels et les familles proviennent de deux univers différents ;

à moins qu’il soit reconnu comme étant inapte (incapacité à prendre soin de lui-même), votre proche a le droit de prendre les décisions qui le concernent ;

le professionnel va toujours travailler dans l’intérêt de son patient ;

les professionnels ont peu de temps à vous consacrer.

Ces faits vous permettent de vous situer par rapport aux niveaux de difficulté que vous allez rencontrer et surtout, de l’approche que vous devrez utiliser pour vous faire entendre….

Source : extrait de  L’indispensable -Guide à l’intention des membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale

http://www.unafam.org/IMG/pdf/UNAFAM_Guide_indispensable_interactif.pdf

 

  • Le champ des possibles est reconnu par la profession :

La variété des champs de travail avec la famille : impressionnant ! Au fil des conférences et des ateliers, j’ai entendu une série de termes que je vais tenter de classer dans une hiérarchie progressive : rencontrer, informer, guider, s’entretenir, accompagner, famille comme co-thérapeute, famille en psychothérapie, et bien d’autres.

Source : synthèse du  XLIème Colloque des Hôpitaux de jour 11 et 12 octobre 2013 BREST

Revue des Hôpitaux de Jour Psychiatriques et des Thérapies Institutionnelles 2014 - n° 16

https://events.kuoni-dmc.com/ei3/images/GHJP2016/Revue-2016.pdf

 

  • Réduire l’écart entre la réalité des pratiques et ce slogan idéal : « l’entourage interlocuteur essentiel » est semble-t-il un objectif à très long terme et en grande partie considéré comme illusoire.

 

Aujourd’hui de fait c’est le silence qui accompagne nos parcours de vie.

 

Par mon témoignage je tente de faire admettre le poids de ce silence dans cette spirale infernale vécue par l’entourage.

Vouloir éclairer d’une lumière crue la souffrance de ce chemin de croix peut vous paraitre indécent, culpabilisant à l’outrance et inutile.

Rien ne vous empêche de regarder ailleurs.

Seule ma démarche restera vaine et marginale vous le savez comme moi.

Mais si vous êtes convaincus de l’urgence du changement vous pouvez choisir de joindre vos voix à la mienne.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Rendre ces actions les plus visibles et mobilisatrices possible en diffusant individuellement et collectivement un message clair, fédérateur et respon...

Janvier sec ou sobre.

December 4, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

December 4, 2019

October 30, 2019

September 20, 2019

Please reload

Archives