Ancre de miséricorde

July 22, 2018

Eléments extraits des minutes d’un colloque (XA_16oct03.pdf) 2003.

 

Typologie 3 : alcoolisme grave, avec perte des haubans socio-familiaux.

 

Elle est importante à repérer parce qu’on va d’emblée savoir qu’on s’attaque à un problème extrêmement complexe et long, qui va souvent nous mettre en échec et nous allons devoir élaborer des stratégies un peu particulières associant réseau et famille.

 

-Le co-dépendant cherche longtemps à arranger. Donc il excuse. Et plus la pathologie s’aggrave, plus il montre de l’abnégation mais, en même temps, plus le ressentiment monte en lui , et s’accumule sans cesse. S’accumulent aussi la colère, la peur, la honte. Et le codépendant endosse de plus en plus de responsabilités. C’est un cycle tout à fait infernal.

 

A la fois la typologie correspondant je pense au cas de mon épouse, la pertinence du constat et du descriptif de ma codépendance. Tout cela a retenu mon attention.

 

Il est plus que probable que les professionnels qui ont géré le parcours de soins de ma femme partagent en partie ces constats.

 

Pour ma part je ne peux que dénoncer l’absence de toute démarche de dialogue, d’association et même d’information à mon égard tout au long de notre parcours de vie pendant sa maladie.

 

Je sais aussi décrire mon rôle d’aidant dans la spirale infernale de ce naufrage annoncé :

J’étais l’ancre de miséricorde son dernier ancrage à la vie.

 

Et dans le silence des sachants …..

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Pas le moindre début d’orientation vers un parcours de soins et d’accompagnement. Aucune présentation d’une offre de soins pour l’entourage. La seule...

Les services à l’entourage

June 4, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

March 24, 2020

October 30, 2019

Please reload

Archives