Les services à l’entourage

June 4, 2020

Pas le moindre début d’orientation vers un parcours de soins et d’accompagnement. Aucune présentation d’une offre de soins pour l’entourage. La seule...

1/50
Please reload

November 29, 2018

Si je publie tout ceci c’est pour rendre palpable ma solitude, ma détresse, mon impuissance et surtout l’insécurité totale de notre parcours de vie : « vu sa pathologie cela pouvait arriver n’importe quand ». Quand j’ai dit à mon médecin que je me reprochais de ne pas avoir réussi à dialoguer avec les médecins de ma femme sa réponse a été : « si quelqu’un ne peut pas dire cela c’est vous, vous avez tout essayé »

November 28, 2018

Le proche accompagne, aide, soulage, réconforte dans une démarche existentielle de don qui fonde sa relation à l’autre et lui confirme la marque la plus évidente du respect de sa dignité.

November 15, 2018

Alcoolique, sa femme est décédée l’an dernier d’une fausse route, après une ultime ivresse massive. Yves a vécu « l’enfer », pendant plus de dix ans, aux côtés d’une épouse qu’il n’a pourtant jamais cessé d’aimer. « Je suis traumatisé », explique cet habitant de Pontivy (Morbihan), qui veut rompre le tabou autour de l’alcoolisme et de la dépression.

November 8, 2018

Votre maman est malade, cette maladie est difficile à comprendre mais il y a quelque-chose dont il ne faut pas douter : votre maman vous aime. Elle fait tout son possible pour se soigner et vous le savez. Quand la maladie prend le dessus et qu’elle boit elle ne maitrise plus rien et nous sommes démunis face à son comportement et malheureux. Mais dès qu’elle va mieux elle prend soin de nous. Bien-sûr, je m’énerve contre elle quand elle ment et refuse de voir la réalité de sa maladie. Vous entendez mes colères qui ne servent à rien sauf à nous faire plus de mal à tous et je m’en excuse. Vous savez que je n’ai qu’une priorité : l’aider à se soigner car votre maman est en danger.

November 3, 2018

Moi j’ai mis toutes mes forces à me tenir à ses côtés. Dans les moments les plus intolérables de sa détresse je l’ai maintenue en vie. Dès qu’elle allait mieux nous marchions cote à cote main dans la main. Dans ce silence mortifère des voix s’élèvent pour dire que je n’y comprends rien Quand faisant cela je l’encourageais à continuer de boire. Ma certitude de notre attachement mutuel ne devrait pourtant pas laisser de place au doute : J’étais son aidant naturel. Ce doute insidieux   nourri mon traumatisme et aujourd’hui j’en suis malade.

Please reload

Posts Récents

March 24, 2020

October 30, 2019

Please reload

Archives
Please reload

©FH3G                     Wix.com

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle